• Une bouteille fait 12000 kilomètres

    Il y a trois ans, un couple canadien qui faisait une
    croi
    Une bouteille fait 12000 kilomètressière près du Chili avait jeté par dessus bord une bouteille contenant un message et deux dollars canadiens.
    La bouteille a maintenant été trouvée par une jeune fille sur la côte australienne. En trois ans, elle a donc parcourue 12000 kilomètres. "Nous n'aurions jamais pensé que quelqu'un trouverait la bouteille un jour, elle aurait pu arriver en Antarctique !" s'est exclamé le couple canadien. Les deux familles sont maintenant devenues amis et la famille australienne prévoit un voyage au Canada !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Janvier 2013 à 19:31

    Bon, sans vouloir polluer les océans plus qu'ils ne le sont déjà, j'adore cette idée, que je trouve très poétique! Imagine, on lancerait une bouteille à la mer pour se faire des amis à l'autre bout du monde, j'aime l'idée que ça prendrait le temps que ça prendrait (et pas à la vitesse d'un clic de souris) ...

    Ouh la la, oui, qu'est-ce que ça me plaît!

    2
    Soo-yun Profil de Soo-yun
    Dimanche 13 Janvier 2013 à 21:16

    pareil, quand j'ai vu ça, je me suis dit, "la prochaine fois que je suis à la mer...je le fait" ^^

    3
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 10:21

    Je fréquente très régulièrement la côte et je remercie tous ces braves gens qui jettent des objets porteurs de messages à la mer. Il manque souvent les 2 dollars, mais l'essentiel est de participer. Je fais même des photos de ces plages embellies (page 54 de mon blog par exemple). Les lions de mer, tortues vertes, albatros, goélands et autres amateurs de plastique ainsi que les chevaliers et courlis (amateurs de tessons de verre) s'associent à moi pour encourager ces petits gestes qui changent leur quotidien !
    Bonne journée.

    4
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 10:31

    Bien sûr Sparfell que ce n'est pas à faire! Je vois ici aussi ces déchet obscènes et dangereux, j'ai  vu les images de ces kilomètres carrés de déchets plastiques en plein océan et j'ai la rage.

    N'empêche, l'idée (juste l'idée) est fascinante et même poétique, c'est l'anti-thèse même de la vitesse exponentielle à laquelle circulent aujourd'hui nos soit-disant désirs et rêves. Et je m'accorde le droit de rêvasser.

    5
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 12:29

    Je comprends tout à fait. Mais les bouteilles à la mer ne suffisant plus, il y a les lâchers de ballons... Cet été, j'en ai trouvé trois sur une île à plusieurs kilomètres de la côte ! Et après ce sera quoi ?
    Un petit morceau de bois avec quelques inscriptions gravées est moins fragile, moins polluant et me semble tout aussi poétique...

    6
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 12:36

    Pfff, chuis nulle ... j'aurais pu y penser toute seule, au bout de bois, car c'est même plus poétique que tout le reste!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :